Skateboard, color & architecture_translation to come

On a reçu un email de Etienne, qui a mené à terme un grand nombre de projets liés au skateboard, mais pas que, ces dernières années. En compagnie de son ami Mathieu Claudon, un photographe et activisite de la planche à roulettes, ils mettent en avant leur passion via des médiums classiques, pour des expositions IRL, à voir sur place, pour mieux partager un moment.

"Bonjour,

Le weekend dernier, Mathieu Claudon et moi-même avons dévoilé une pré-série de leur nouveau projet intitulé Unconcrete Architects au Artride Art Show de Pasaia San Pedro, Espagne, pendant le Wheels n Waves Festival.

Les légendes du skateboard Steve Caballero et Christian Hosoi étaient les invités d'honneur de l'événement. Ils ont découvert leurs portraits jeudi lors du vernissage. C'était l'occasion pour eux d'échanger autour des oeuvres. Comme pour  Red XV en 2017, notre précédente exposition, le point de départ est le lien entre architecture et skateboard, ce dernier pensé comme un art du mouvement et une culture à part entière. Cette fois-ci, c'est l’esprit des “watercolors” utilisées par les designers et architectes du début du 20è siècle, qui est le fil conducteur du projet.

Sur la base de portraits photographiques, les skateurs de légende des années 80, Steve Caballero, Christian Hosoi, Eric Dressen et Ray Barbee, sont représentés avec, en arrière fond, leurs terrains architecturaux de prédilection. Ces skateurs iconiques sont ici considérés comme des "architectes" du skateboard, tels Le Corbusier, Gropius, Aalto ou Eames. Par ce biais, les deux artistes rendent hommage aux idoles de leur jeunesse et leurs spots historiques.

Avec Mathieu nous avons joué des limites entre art contemporain et art urbain, une approche rappelant les artistes des années 1920 à 1950 d'une part, et avec l'utilisation de techniques actuelles comme la peinture industrielle, la peinture en bombe et le posca, d'autre part. L'important est de garder l'effet de transparence de l'aquarelle pour conserver le grain des surfaces recouvertes, laissant ainsi apparaître les effets de matières. L'esprit des architectes modernes, de Finn Juhl et du Bauhaus n'est pas très loin. 

Merci de votre attention ! - Etienne"